L'argile

Extraction de l'argile

L'argile provient de la carrière familiale en Navarre. Pour garantir l'homogénéité de la composition, nous prélevons l'argile dans différentes strates de la carrière. La terre est ensuite soumise aux intempéries pendant environ 1 an : cette phase améliore son élasticité grâce à la fermentation des matières organiques (traces de végétaux, bois).

Sa grande qualité et sa plasticité nous permettent une créativité de formes infinie.

Moulin

Le moulin

L'argile brute est concassée dans un moulin à l'état de fine poussière

Tamis

Le tamis et le déferrage

L'argile brute est concassée dans un moulin et en ressort à l'état de fine poussière

Le manganèse

Le manganèse

Lorsque cette terre est destinée à la fabrication de pots gris teintés dans la masse, c'est alors qu'on y ajoute du manganèse, un puissant colorant naturel qui modifie la structure du matériau.

Le mouillage

Le mouillage

En fonction de la technique choisie pour confectionner les pots, on incorpore à la terre pulvérisée une quantité d'eau prédéfinie afin de la rendre plus ou moins malléable. Ainsi, la terre destinée au pressage nécessitera 10% de son volume en eau, alors que la terre destinée au modelage manuel ou centrifuge en nécessitera 20 à 30%.

A ce stade, la terre est parfaitement malléable mais reste encore inutilisable en l'état.

La chamotte

La chamotte

L'argile pure offre d'excellentes qualités plastiques mais présente des faiblesses du côté structurel. C'est pourquoi on y ajoute un composant minéral supplémentaire : la chamotte. Il s'agit d'un gravier de roche volcanique dont les grains mesurent de 2 à 5mm. Cette roche très dure et très dense (0% de porosité) aussi appelée Ophite est extraite et préparée dans une carrière différente.

Grâce à ses qualités physiques, la chamotte va servir de structure interne à l'argile à la manière d'une colonne vertébrale. Contrairement à l'argile pure qui se rétracte au séchage et se dilate au four, la chamotte présente une grande stabilité et réduit grandement ce phénomène d'expansion et de rétractation de l'argile lorsqu'elle y est mélangée. L'autre avantage principal de la chamotte est qu'elle augmente considérablement la robustesse du produit fini ainsi que sa résistance au gel. Selon les pièces à réaliser, on compte 20 à 30% de chamotte dans le mélange final.

L'extrusion

L'extrusion

C'est la dernière étape de préparation de la terre avant le façonnage. Il s'agit d'extraire l'air présent dans le mélange de manière à obtenir des pains de terre compacts et denses.

Retour